Attention : Risque de contamination

Le ministère en charge de l'agriculture a diffusé un communiqué de presse, établi conjointement avec le ministère de la santé, concernant tous les reblochons estampillés 74.096.050. Ces produits font l'objet d'un retrait et rappel sur l'ensemble du territoire national, dont La Réunion.

Depuis l’identification de sept cas d’infection sévère à Escherichia coli de type O26 chez de jeunes enfants ayant consommé du reblochon entier au lait cru produit sur le site de Cruseilles (Haute-Savoie) de l’entreprise Chabert, les autorités sanitaires en lien avec l’entreprise sont fortement mobilisées afin de prendre toutes les mesures nécessaires à la protection des consommateurs.

A la suite de l’enquête de traçabilité conduite ce week-end, il a été décidé par précaution de retirer de la vente et de rappeler l’ensemble des fromages reblochons entiers au lait cru fabriqués sur ce site (marque sanitaire FR 74.096.050 CE) et commercialisés jusqu’à ce jour. Les produits fabriqués sur les autres sites de Chabert (avec une marque sanitaire différente) ne sont pas concernés par cette alerte.

Les produits concernés sont les suivants :

Dénomination : Fromage AOP reblochon laitier au lait cru

Présentation : fromage entier de 450g emballé

Marque sanitaire (estampille) : FR 74.096.050 CE- avec pastille caséine rouge

Lots : lots commençant par 8CR XXXX....         

Marque commerciale : toutes marques commerciales

Enseignes : l'ensemble des enseignes est concerné.

Les enseignes ayant distribué ces produits sont tenues d’informer leurs clients.  Des affichettes seront notamment apposées sur les points de vente concernés.

Afin de répondre au mieux aux interrogations éventuelles des consommateurs, l’entreprise Chabert a mis à leur disposition le numéro de téléphone suivant 0800 94 52 35, de 8h à 19h.

Il est demandé aux personnes qui détiendraient les fromages concernés de ne pas les consommer et de les rapporter au point de vente où ils ont été achetés. Les autorités sanitaires rappellent aux personnes qui en auraient consommé et qui présenteraient des symptômes de type diarrhées, douleurs abdominales ou vomissementsqu’elles doivent consulter au plus vite leur médecin traitant en mentionnant cette consommation et le lien possible avec la bactérie Escherichia coli.

En l'absence de symptôme dans les 10 jours après la consommation des produits concernés, il est inutile de s'inquiéter et de consulter un médecin.

Les investigations se poursuivent dans l’entreprise et dans les élevages laitiers fournisseurs afin de déterminer précisément la source de la contamination par E.coli O26.

Santé Publique France, en lien avec le Centre national de référence des E.coli poursuit également la surveillance des syndromes hémolytiques et urémiques (SHU) pour détecter d’éventuels nouveaux cas en lien avec cette consommation.

D’une façon générale, les autorités sanitaires rappellent que par précaution le lait cru et les fromages à base de lait cru ne doivent pas être consommés par les jeunes enfants ; il faut préférer les fromages à pâte pressée cuite (type Emmental, Comté, etc.), les fromages fondus à tartiner et les fromages au lait pasteurisé.

La même recommandation vaut pour les femmes enceintes et les personnes immunodéprimées.


0 COMMENTAIRE(S)

Aucun commentaire pour le moment

DÉCOUVREZ
NOS FORMULES

à partir de 0,99€ par mois

pour un accès intégral au site et à nos services

Cliquez ici pour découvrir toutes nos offres



ACHETER
un exemplaire
version papier ou PDF
Dernières infos en ligne

18.10.2018 | Outre-mer

Le jeune braqueur photographié avec Macron condamné pour possession de drogue


Lire
Réagir
18.10.2018 | Nouvelle Calédonie

Les indépendantistes "confiants" avant le référendum


Lire
Réagir
18.10.2018 | Comores

Le chef de l'ONU appelle "au calme" et "au dialogue"


Lire
Réagir
18.10.2018 | Outre-mer

Le fléau du gaspillage alimentaire


Lire
Réagir
18.10.2018 | Martinique

Macron ne veut plus de l'emblème au relent esclavagiste des gendarmes


Lire
Réagir
18.10.2018 | Outre-mer

La procréation médicalement assistée (PMA) : en quoi consiste-t-elle actuellement ?


Lire
Réagir
17.10.2018 | Outre-mer

Spiritueux : les députés veulent revoir la fiscalité avantageuse en Outre-mer


Lire
Réagir
17.10.2018 | Martinique

Pollution au chlordécone : "On ne pouvait pas dire en 1981 qu'on ne savait pas"


Lire
Réagir
17.10.2018 | Réunion

Clôture des Assises du Commerce de l'Outre Mer


Lire
Réagir
17.10.2018 | Guadeloupe

Kaï, le lamantin de Guadeloupe, rejoint le zoo de Vincennes


Lire
Réagir
17.10.2018 | Comores

Nouveaux affrontements sur l'île comorienne d'Anjouan


Lire
Réagir
17.10.2018 | Outre-mer

Mobilité électrique : un impact à géométrie variable


Lire
Réagir
17.10.2018 | Outre-mer

Pollution de l'air en ville : est-on plus exposé en voiture ou à vélo ?


Lire
Réagir
16.10.2018 | Outre-mer

Etat de "catastrophe naturelle": le régime d'indemnisation expliqué


Lire
Réagir
16.10.2018 | Outre-mer

Le projet de loi Blanquer devant les syndicats, avant le Conseil des ministres en décembre


Lire
Réagir